L'heure est venue d'étudier la motorisation de mon autorail Pauline II de la marque Atlas. Après deux boîtes de Doliprane et des heures passées sur Internet, j'ai retenu les idées d'un pilier du blog Forum du Train Miniature pseudo Papybricolo, et les conseils de Peradejordi sur Passion Train HO et bien sûr les recommandations de Gaëtan Boscolo de l'ACMF de Magenta. Un certain nombre de ressources comme Biscatrain ou Railway ont jeté l'éponge. 

Voici la situation de départ :

 

20210124 104936

 

Et le chemin qui me paraît le plus abordable d'abord pour l'essieu porteur :

 

motor 10

motor 11

motor 12

Puis pour l'essieu moteur :

motor 13

motor 14

 

Il faudra aménager le plancher qui porte les bogies :

 

motor 16

motor 17

motor 19

 

Puis monter les bogies :

 

motor 21

motor 24

Puis remettre les autres pièces :

 

motor 27

Bonjour,

Suite à une demande, je vais détailler le câblage de raccordement du décodeur ESU avec ma locomotive vapeur 020 14.

Je rappelle que le but de cette façon de procèder est de rendre dissociables le câblage de la machine et le décodeur.

L'idéal est de se fixer un principe comme par exemple prise femelle sur la locomotive, prise mâle sur le décodeur, pour ne pas avoir un parc hétérogène.

Il est bien évident que cela peut s'appliquer à des décodeurs d'autres marques, quitte aussi à équiper certains avec une prise NEM 652 s'ils sont livrés  "fils libres". 

Voici une ressource pour cela : aliexpress

De même ce principe de câblage peut être au moins exploré pour d'autres normes NEM comme la 651, ou pour d'autres échelles.

Les références d'achat sont indicatives et non aucun caractère publicitaire, libre à vous de trouver d'autres sources valides (le "hors stock" cause Covid et le coût croissant des produits UK devraient cependant vous donner à réflechir).

De même je ne suis pas responsable du retrait ou de la modification des annonces des fournisseurs.

 

20210123 103659

Sur cette photo, vous pouvez voir :

- la platine femelle NEM 652, avant montage et sur le tender,

- le câble plat multibrain pour la liaison entre la locomotive et son tender,

- le décodeur lui-même.

L'avantage de cette solution est de permettre de régler "au mieux" le décodeur sur le testeur ESU puis de le mettre ensuite sur la machine.

Voici les références de mes achats :

La platine femelle NEM 652 c'est sur ebay

platine

Caractèristiques :

Platine avec connexion 8 pin NEM 652 pour anciennes locomotives non équipées en DCC, la marque et le modèle c'est LaisDcc 860002, avec 8 emplacements à souder pour les fils de la nappe. Les dimensions sont 25 x 18 x 7,5 mm ce qui la rend facile à "loger" en HO.

Le décodeur c'est sur Baron du Rail

Attention à choisir le modèle avec les pins à 90° et non pas à plat.

esu 59620

Le câble plat c'est chez Limousin Modélisme Train

câble plat

L'interêt de ce câble c'est que les couleurs des 10 fils sont au standard NEM 652 ce qui facilite le câblage sur la platine elle-aussi parfaitement documentée.

 

 

 

La digitalisation de la première locomotive vapeur 020 14 est terminée.

J'ai appris dans cette démarche ce qu'il faut faire et mieux encore ce qu'il ne faut pas faire !

La reconnaissance automatique du profil de décodeur grâce à Railcom a facilité le premier démarrage, l'arrivée proche du programmateur de décodeur permettra un réglage plus fin des CV.

L'aventure continue !

https://youtu.be/K1mxgpU6vXc

Les aiguillages comme celui-ci présentent une zone dite "coeur d'aiguille" qui selon la marque et donc la fabrication est soit :

- conductice, mais polarisée ou non, 

- non conductrice.

Le lot de ceux que j'ai acheté sur ebay est dans cette deuxième configuration.

 

photo par dessus

Comme vous pouvez le voir il y a deux centimètres en plastique où la tension d'alimentation et le signal DCC seront de toute façon absents.

Sur les deux locos vapeur qui vont armer la maquette les lames sont sur les deux essieux avant et arrière et la distance entre les deux axes essieu avant et essieu arrière est de 3 cm. On peut supposer qu'au moins un essieu permettra la capture soit en aval soit en amont de la zone du coeur d'aiguille.

Mais selon la loi de Murphy, ce n'est pas sûr, et de toute façon il vaut mieux appliquer le principe de précaution en testant un autre point de capture. La motrice et son tender étant solidaires, j'ai pensé mettre en place un capteur sur un des essieux du tender pour pallier un éventuel défaut sur la motrice.

D'autre part, hors des aiguillages, il est peut être utile de doubler la capture pour des parties de canton moins bien nettoyées.

Il s'agit d'un accessoire de la marque ESU, le 50707.

 

esu 50707

 

Dans mon cas et donc en DCC il n'y a aucun risque de court circuit, la polarité sur l'ensemble des cantons étant la même. 

Mais si dans votre cas il y a une boucle de retournement sur votre circuit, il faudra se poser la question du traitement de deux points de capture éloignés.

J'attends ces capteurs (1€ pièce) et je vous ferai part de mon montage d'essai et de mes tests.

 

 

 

Aujourd'hui préparation des deux caisses des locos et des caisses des tenders par le pré câblage des leds blanches et rouges avec repérage des fils bleu (positif vers une anode), jaune et blanc (négatif vers une cathode) venant du décodeur. Test de mise sous tension 12,5 volts et vérification visuelle de l'effet lumineux avec des résistances de 2K et 3K. Demain une touche de peinture noire sera appliquée sur la partie interne des leds pour éviter les "fuites de lumière".

 

leds avant

 

leds arrière

Voici le schéma de cablâge à adapter à votre configuration bien sûr :

 

sur la loco

Ainsi que le branchement d'une diode led :

 

110917122618856758754537